3 conseils pour assainir les espaces de travail en entreprise

La bonne hygiène au travail est essentielle. Avec les nombreux passages des salariés dans la journée, les espaces deviennent des nids à microbes. Pourtant, le fait de travailler dans un espace sain favorise le bien-être. En effet, 59 % des salariés français pensent qu’une meilleure hygiène au bureau améliorerait leur satisfaction au travail selon une étude menée par Rentokil Initial (leader mondiale de la propreté en entreprise). Plus encore, elle pourrait aider à réduire le taux d’absentéisme lié aux maladies chroniques.

Pour faire participer l’ensemble des salariés au respect de l’hygiène en entreprise, il existe des gestes simples à adopter. Faisons le tour ensemble des bonnes pratiques pour maintenir les espaces de travail propres et échapper aux bactéries tout au long de l’hiver !

 

Sensibilisez vos équipes

Nous savons qu’il est délicat de dire à un collaborateur : « Tu devrais nettoyer un peu ton bureau » ou « Tu t’es lavé les mains ? ». Cependant, il existe d’autres façons de le formuler. Rappelez que chaque espace de travail individuel fait partie d’un espace commun à tous les collaborateurs. En effet, c’est en prenant soin de son espace personnel qu’on contribue à la bonne hygiène de l’entreprise. 

Pour introduire ce sujet, expliquez les faits suivants puis déculpabilisez-les en leur indiquant quelques gestes simples à prendre :

  • Un employé sur 20 n’utiliserait pas de savon après s’être rendu aux toilettes tandis qu’un employé sur 100 ne se laverait pas du tout les mains. Pour cela, une seule solution : se laver les mains régulièrement. En effet, les virus se transmettent en grande partie par le toucher et cette habitude est la plus efficace pour lutter contre la transmission des bactéries. 

  • 11 % des employés ne nettoient jamais leur clavier d’ordinateur et pourtant il abriterait environ 7 500 bactéries ! Dans son ensemble, le bureau aurait lui plus de 10 millions de bactéries. Insistez sur l’importance de nettoyer ses équipements de travail et initiez par exemple un nettoyage quotidien en fin de journée.

  • 37 % des employés déjeunent à leur poste. Entre les miettes et les déchets, le bureau n’est pas l’endroit idéal pour manger. En effet, cela favorise la multiplication des germes et des bactéries. Incitez-les à prendre le déjeuner en extérieur ou en restaurant d’entreprise entre collègues pour à la fois décompresser et respecter la bonne hygiène des espaces de travail ! 
  • L’aération des locaux permet également de renouveler l’air stocké dans les espaces de travail en laissant entrer un air sain. Invitez vos salariés à ouvrir les fenêtres 5 à 10 minutes chaque matin !

Si chacun de vos collaborateurs respecte ces petits gestes du quotidien, l’environnement de travail sera sain.

 

Mettez tous les moyens à disposition

Pour que vos salariés appliquent ces automatismes, vous devez leur mettre à disposition le matériel nécessaire. Par ailleurs, selon la réglementation en vigueur, chaque employeur a l’obligation de fournir sur le lieu de travail :

  • du matériel sanitaire ;
  • des distributeurs de savon ;
  • des moyens d’essuyage et de séchage adaptés ;
  • des produits nettoyants adaptés pour assainir les différents matériels d’usage.

En complément, vous pouvez par exemple fournir un « kit d’entretien » individuel sur chaque poste avec les indispensables pour garder son espace personnel propre. Ce kit peut contenir par exemple une lavette microfibre pour dépoussiérer les équipements, une gel désinfectant pour les mains, des lingettes désinfectantes pour les écrans ainsi qu’un guide d’organisation au bureau. Ce dernier peut alors expliquer comment organiser son bureau de manière efficace, comment effectuer le tri sélectif ou comment archiver des dossiers.

Il est aussi possible de mêler l’assainissement de vos locaux à la décoration avec les plantes dépolluantes ! Il existe une cinquantaine de variétés de plantes d’intérieur qui ont la capacité d’absorber certains composés chimiques. Nous avons sélectionné quatre plantes parfaites pour l’espace de travail de vos salariés :

  1. L’anthurium est souvent utilisé pour dépolluer l’ammoniac. Placez cette plante dans des endroits susceptibles de contenir cette substance (près des produits d’entretien par exemple). La température idéale pour l’anthurium est de 10 à 24 °C.GettyImages-899023194-removebg-preview.png

  2. Le chlorophytum comosum, également appelée la plante araignée, absorbe la quasi totalité de monoxyde de carbone présent dans une pièce en 24 h. Elle doit être placée dans endroit à lumière modérée et sa température idéale est de 8 à 30 °C.GettyImages-105947560-removebg-preview.png

  3. Le dragonnier marginé est une plante aux longues et fines feuilles qui élimine les principaux polluants d’intérieur. Elle doit être placée dans un espace ambiant de 18 à 24 °C.GettyImages-115923600-removebg-preview.png
  4. Le pothos permet également de purifier l’air. Il s’adapte à tout type d’espace dont la température varie entre 16 et 22 °C. GettyImages-182416138-removebg-preview.png

 

Et pour aller plus loin et préserver une bonne hygiène dans votre entreprise de manière ludique, mettez à disposition des chaussons à vos salariés. En plus de briser les codes, cela peut permettre d’éviter la propagation des microbes installés sur les chaussures provenant de l’extérieur ! 

 

Planifiez un agenda collectif

Si vous êtes une petite structure, préparez un agenda avec un roulement de tâches et un rappel des éléments d’attention. Les collaborateurs seraient tous amenés à participer à l’entretien de l’espace de travail et pourront se sentirent davantage investis dans la vie de l’entreprise. Ces éléments ne sont pas là pour dire à vos salariés de faire le ménage mais leur rappel des éléments utiles tels que le passage éventuel d’agents de maintenance, la nécessité de trier leurs documents, ou le fait de ne rien oublier dans un frigo de l’entreprise par exemple.

 

Liste des actualités