Addictions et dépendances en France. Etat des lieux

addictions-travail-france

Les pratiques addictives et la dépendances à des substances comme l’alcool ou le tabac font partie des premières causes de mortalité en France. Une consommation excessive peut amener à des problèmes de santé sévères et avoir des effets néfastes sur la vie sociale et professionnelle.

Quel est le baromètre de la consommation d’alcool et de tabac en France ? Comment accompagner un collaborateur souffrant de dépendance, et quelles solutions conseiller ?

Si vous constatez chez un de vos salariés des problèmes de dépendance ou d’addictions liées à l’alcool ou à des substances psychotropes,  vous pouvez prendre contact avec votre médecin du travail pour déterminer ensemble les mesures à prendre.

Tabagisme :

Avec un total de 16 millions de fumeurs, le tabagisme serait la première cause de mortalité évitable en France selon l’INPES. La consommation active de tabac serait responsable de 90% des cancers du poumon et causerait 73 000 décès prématurés chaque année dans notre pays. Si la France se classe au 61e rang mondial sur les 182 pays du classement des plus gros consommateurs de tabac, ce fléau tuerait chaque année plus de cinq millions de personnes dans le monde selon l’OMS.

Quelles solutions pour les salariés qui souhaitent arrêter de fumer ?

Il n’est pas toujours facile d’arrêter par soi-même. Pour accompagner les salariés qui en ont besoin, il existe des supports de soutien et des alternatives pour arrêter en douceur.

Pour toute information ou soutien, l’association tabac-info-service accompagne toute personne souhaitant entamer la démarche. Il existe également des méthodes reconnues, comme la prise en charge psychologique par la thérapie, qui aide le fumeur à modifier pas à pas son comportement. Les substances nicotiniques peuvent également accompagner le fumeur. Pour ces traitements spécifiques, il est conseillé de s’orienter vers un médecin spécialiste avant de démarrer. D’autres méthodes comme l’hypnose ou encore l’acupuncture peuvent être utilisées par certains.

Quelles solutions de prévention en entreprise ?

Pour lutter efficacement contre le tabagisme au travail, des mesures simples existent. Si vous souhaitez mettre en place des actions de sensibilisation, vous pouvez en premier lieu commencer à en discuter autour de vous, et identifier les personnes motivées pour arrêter. N’hésitez pas pour cela à sonder vos collaborateurs afin de connaitre leur avis et de mesurer leur intérêt et leurs besoins, pour mieux cibler vos actions.

Vous pouvez également créer un comité de pilotage, pour prendre des directives concernant les campagnes de sensibilisation à mettre en place dans l’entreprise et promouvoir la démarche. Arrêter à plusieurs est souvent plus motivant que seul. C’est pourquoi instaurer des actions basées sur la cohésion peut être bénéfique.

Si vous souhaitez plus d’informations sur une démarche de prévention de lutte contre le tabagisme dans votre entreprise, vous pouvez consulter ce livret dédié, téléchargeable gratuitement.

Alcoolémie :

Deuxième cause de décès en France, l’alcool est responsable de 49 000 décès par cancer, cirrhose, psychose… Malgré une baisse de l’achat d’alcool significative depuis 2010, l’alcoolisme reste une des causes de mortalité les plus importantes. Cette addiction touche tous les secteurs d’activité, et tous les âges.

Comment accompagner vos salariés, quelles solutions leur conseiller ?

Il existe depuis 2004 des visites à la demande de l’employeurs. Si vous identifiez chez un ou plusieurs de vos salariés des signes d’alcoolisme chronique, il vous est conseillé la diriger vers la médecine du travail, qui, en fonction de l’état de santé constaté, adressera le salarié vers une structure adaptée.

Le collaborateur sera ainsi orienté vers des organismes ou des associations d’accompagnement et de lutte contre l’alcoolisme, comme alcool-info-service, qui dispose d’une plateforme téléphonique ouverte 7 jours/7.

Pour prévenir des risques encourus par la prise excessive de substances alcoolisées, plusieurs organismes peuvent intervenir afin d’informer et de sensibiliser les salariés sur la question.  Il vous suffit de consacrer une demi-journée dédiée à la prévention et à la sensibilisation. Pour vous accompagner dans votre démarche, la médecine du travail peut vous fournir les contacts nécessaires.

Liste des actualités

Un sujet sur l'article “Addictions et dépendances en France. Etat des lieux

  1. L’alcoolisme au travail est depuis longtemps une préoccupation majeure de sécurité, mais d’autres addictions, les drogues et les médicaments psychotropes, sont venues s’ajouter aux facteurs importants qui menacent la sécurité des travailleurs, et les consommateurs excessifs de drogues occupant un emploi ne représentent plus un phénomène marginal : les addictions sont devenues un problème de sécurité au travail d’importance croissante : http://www.officiel-prevention.com/sante-hygiene-medecine-du-travail-sst/service-de-sante-au-travail-reglementations/detail_dossier_CHSCT.php?rub=37&ssrub=151&dossid=342

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *