Comment prévenir les virus et leur transmission au travail ?

L’hiver est bien installé et s’accompagne de certains virus respiratoires ou intestinaux. Ces épidémies saisonnières sont généralement assez localisées et ont des conséquences assez limitées sur la santé. Cependant, elles ont un impact sur le bien-être des salariés et sur le taux d’absentéisme en entreprise. Entre les ascenseurs, les poignées de portes et les accessoires de travail : les locaux et ateliers de travail deviennent rapidement des lieux propices au développement des virus ou bactéries.

Les maladies les plus fréquentes en cette période sont la grippe, la rhinite, la rhinopharyngite, la bronchite, la bronchiolite et la gastro-entérite. La transmission de ces infections se fait de différentes manières. La grippe se transmet lorsque l’on éternue ou que l’on tousse, ou bien par contact direct des mains d’une personne infectée à une autre personne. Les gastro-entérites, fréquentes également en hiver, se transmettent par les mains sales ou par l’intermédiaire d’objets contaminés.

Pour lutter contre le développement des virus et éviter leur transmission, Generali Vitality vous propose une liste de bonnes pratiques pour vos collaborateurs comme pour vous.

Fournissez le matériel de prévention nécessaire

En tant que manager, vous pouvez contribuer à prévenir la propagation des infections. Un virus peut rapidement faire le tour de toute l’entreprise tant il est contagieux. Voici quelques mesures pour pallier ce phénomène :

  • Effectuer un nettoyage régulier et efficace. Que ce soit par une société d’entretien ou par vos collaborateurs et vous-même, les locaux doivent être sains le soir jusqu’au matin pour éviter le développement des virus en journée. Cet entretien est applicable dans toutes les pièces, du bureau jusqu’aux toilettes, en passant par les installations de lavage de main.
  • Mettre à la disposition du personnel des produits hydro-alcooliques si vos collaborateurs n’ont pas accès aux installations sanitaires habituelles ou travaillent en extérieur. Ils sont recommandés par l’Organisation mondiale de la santé. Pour ceux qui travaillent en intérieur, vous pouvez par exemple en installer dans les salles de réunion : avant chaque rassemblement, ce serait un passage obligatoire pour se laver les mains.
  • Fournir des boîtes de mouchoirs de papier à usage unique. Selon le site du Ministère des solidarités et de la santé, se moucher dans un mouchoir à usage unique permet d’éviter la propagation des virus. En effet, les virus évacués lorsque vous vous mouchez peuvent survivre plusieurs heures lorsqu’ils sont sur un mouchoir. Optez alors pour des mouchoirs à usage unique et de préférence recyclés.
  • Enlever les objets susceptibles d’être touchés mille et une fois dans les aires de détente ou les salles communes. C’est le cas des revues, des journaux ou encore des stylos communs. Ces petits objets sont de parfaits ennemis pour transmettre tout à chacun les virus de nos collègues.
  • Aérer 10 à 15 minutes les pièces de préférence le matin. Les pièces ont besoin d’air nouveau pour éviter le développement des virus. Il est également nécessaire d’assurer le bon fonctionnement des systèmes de ventilation.

Sensibilisez vos collaborateurs

La bonne hygiène et la non-transmission des virus dépendent également de l’attitude de vos collaborateurs. Pour qu’ils agissent au mieux au quotidien, voici les bonnes pratiques qui pourraient être instaurées au sein de votre entreprise :

  • Disposer d’un plan de lutte contre les infections. L’enjeu est de sensibiliser l’ensemble de vos collaborateurs afin qu’ils adoptent les bons gestes. C’est par exemple possible grâce à des affiches, des mails ou tout simplement lors d’une réunion d’équipe. Au sein de ces moyens de communication, il serait utile de rappeler les bonnes pratiques pour éviter la transmission des bactéries. Par exemple, vous pouvez inscrire la bonne manière de se laver les mains et le risque de contamination en échangeant les tasses, verres, assiettes ou autres ustensiles.
  • Se laver les mains propres correctement, c’est frotter pendant 30 secondes avec de l’eau et du savon, ou à défaut avec une solution hydro-alcoolique. Il est indispensable de le faire après s’être mouché, avoir toussé ou éternué, après avoir rendu visite à une personne malade, après avoir pris les transports en commun en arrivant au bureau ou à son domicile, ou être allé aux toilettes.
  • Éternuer et tousser dans son coude. Lorsqu’on est infecté, l’éternuement et la toux projettent des gouttelettes et microgouttelettes contenant des virus, saletés, poussières et sécrétions venant du nez et des poumons. Les microbes se transmettent très facilement par des minuscules gouttelettes qui sont projetées dans l’air quand une personne malade tousse ou éternue. Pour limiter le risque de transmission, il est recommandé d’éternuer ou tousser dans le pli de son coude. En effet, si l’on se couvre la bouche et le nez avec la main, les microbes déposés sur la main peuvent se transmettre à d’autres personnes, par exemple en se serrant la main ou en touchant un objet. Pour information, l’éternuement peut ainsi propager des virus sur 1 à 6 mètres à la vitesse de 50 km/h.
  • Éviter de se toucher le nez, les yeux et la bouche. Le visage en général, plus sensible, est une porte d’entrée aux virus et aux bactéries.
  • Éviter les contacts avec les collègues infectés, qui pourraient être contagieux. D’une manière générale, il est recommandé de limiter les contacts directs. Lorsque vous êtes malade, évitez de serrer les mains et d’embrasser vos collègues, un simple « Bonjour » avec un grand sourire fera l’affaire !
  • Nettoyer son matériel de travail. Clavier, souris, téléphone portable… tous ces objets sont des nids à bactéries. Même si vous êtes probablement la seule personne à le toucher, votre clavier d’ordinateur peut contenir beaucoup de bactéries et microbes. Nettoyez votre clavier et votre souris tous les jours avec une lingette désinfectante. Veillez également aux appareils téléphoniques partagés, comme par exemple ceux d’une salle de conférence. Ces objets sont manipulés par beaucoup de personnes et sont très rarement nettoyés. Vous pouvez les nettoyez avec une lingette pour éviter de propager des germes.

Donnez l’exemple

Se protéger au quotidien, c’est aussi protéger ses collaborateurs ! Donnez l’exemple et adoptez les règles d’hygiène, en hiver mais également tout au long de l’année. Des mains propres, un bureau sain et d’autres gestes d’hygiènes feront de vous un manager exemplaire !

Liste des actualités