Améliorez vos habitudes alimentaires avec les conseils de l’Anses

L’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation de l’environnement et du travail) met à jour ses recommandations scientifiques en matière de nutrition.

Quels conseils « nutrition » en 2017 ?

Pour aider les Français à manger équilibrer, l’Anses propose donc de nouveaux conseils afin d’actualiser son Programme national nutrition santé, le fameux « Manger, bouger ».

En premier lieu, l’étude se penche sur la viande. La consommation de charcuterie doit être faite avec modération (25 grammes par jour maximum) tandis que la viande rouge doit se limiter à 500 grammes par semaine. Cette recommandation suit une tendance entamée depuis plusieurs années. En effet la consommation excessive de ces produits est parfois suspectée de favoriser les risques de cancer. Concernant les poissons, il est recommandé d’en manger deux fois par semaine.

Le sucre est depuis longtemps considéré comme un élément sur lequel il convient d’être particulièrement vigilant. La nouvelle publication de l’Anses confirme cette décision. Mais le sucre peut parfois être caché comme dans les condiments tels que le ketchup, les plats préparés et surtout les boissons. Si les sodas sont facilement identifiés comme riches en sucre, les jus de fruits sont parfois considérés comme des boissons saines alors qu’ils sont nombreux à contenir du sucre ajouté. L’eau reste donc la boisson à privilégier et à consommer sans modération.

Si le message « 5 fruits et légumes par jour » est connu du grand public, les habitudes alimentaires des Français sembleraient encore trop éloignées de cette recommandation. Les fruits et légumes apportent fibres, vitamines et minéraux. Ces éléments sont bénéfiques pour notre santé et en manger pourrait contribuer à diminuer le risque de maladie cardio-vasculaire. S’il est important de manger des légumes variés, l’Anses ajoute un point d’attention sur les légumineuses. Sources de protéines, elles sont encore trop peu présentes dans les assiettes des Français.

Pour finir, le sel et les matières grasses doivent naturellement être consommés avec modération. Concernant ces dernières, pour couvrir les besoins en acides gras oméga 3 alpha-linolénique, mieux vaut privilégier les huiles de colza et de noix.

Les produits laitiers sont cette année absents des recommandations de l’Anses. Dans cette grande famille, les teneurs en sel et en matières grasses peuvent fortement varier d’un aliment à l’autre. Mieux vaut donc être vigilant et lire attentivement les compositions des différents produits.

Ces recommandations restent des informations génériques et un régime alimentaire adapté peut être nécessaire en fonction d’un état de santé spécifique. Dans ce cas, il est recommandé de suivre les conseils d’un professionnel de santé.

Lire le rapport détaillé

 Récapitulatif des recommandations

Afin de garder ces recommandations à portée de main, Generali Vitality vous propose une infographie récapitulative. Bien évidemment, ces recommandations ne se substituent en aucun cas à un avis médical.

 

alimentation conseils Anses Infographie

Liste des actualités

2 sujets sur l'article “Améliorez vos habitudes alimentaires avec les conseils de l’Anses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *