Hypersensibilité au bureau : comment mieux la vivre ?

comment-vivre-hypersensibilite-bureau

L’hypersensibilité, une faiblesse au boulot ? Entendons-nous bien, être – un peu trop – sensible a de nombreux aspects positifs. L’ennui, c’est que vous pouvez avoir tendance à être bouleversé par les émotions négatives comme la panique et le stress. Il convient alors de mieux gérer sa sensibilité pour ne pas faire d’excès au bureau. Voici 5 conseils qui vous aideront dans cette tâche.

1 – Se ressourcer

Si vous appréhendez l’idée de commencer une nouvelle journée de travail, dites-vous qu’il est toujours possible de trouver le temps de vous apaiser au cours de la journée. Instituez par exemple à chaque pause déjeuner un petit temps pour prendre l’air et vous ressourcer grâce à une balade. Celle-ci vous fera le plus grand bien, surtout quand vous passez vos journées assis derrière un bureau.

2 – Alimenter un carnet

Si ce conseil peut sembler amusant ou si vous pensez que vous êtes trop grand pour le suivre, détrompez-vous. En relatant votre vécu, vous prenez conscience avec l’écriture de ce que vous ressentez et pouvez valoriser vos changements si vous pratiquez l’exercice de façon régulière.

3 – Méditer

Derrière ce mot se cache des pratiques diverses et variées. Nul besoin de réserver une heure de son temps pour méditer, 5 minutes peuvent suffire à faire la différence. Il n’y a pas de guide pratique à suivre pour méditer. Arrêtez-vous simplement un instant et observez ce qui se passe en vous et autour. Ce travail vous aide à devenir plus lucide et donc plus heureux. Notre cerveau a en effet tendance à anticiper le futur et à ressasser le passé. La méditation régulière nous permet au contraire de savourer l’instant présent ou en tout cas d’en prendre conscience.

4 – Se confier

Cela peut vous paraître évident mais avez-vous pris le temps de vous livrer à votre entourage ou à des collègues sur les sentiments qui vous tracassent ? Les personnes hypersensibles ont tendance à donner plus que ce qu’elles reçoivent et ainsi à écouter plus qu’elles ne se livrent aux autres. Pourtant, se confier permet de se débarrasser de ses émotions négatives. Peut-être allez-vous avoir mal au moment d’extérioriser vos émotions mais vous souffrez davantage en gardant tout pour vous. De plus, si les effets positifs de la confidence ne se font pas ressentir tout de suite, cela provoquera à terme un bien-être certain.

5 – Relativiser

Le conseil le plus important est de prendre du recul sur ce qui vous arrive et que vous jugez éprouvant. Posez-vous la question : « À quel point ce que je ressens est-il proportionné ? » Il ne s’agit pas là de se refuser à écouter ses émotions négatives, car il est tout à fait normal de les ressentir. Mais pensez simplement à tout ce pour quoi vous êtes reconnaissant et dites-vous que ces choses comptent plus que tout le reste.

Liste des actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *